Actualités

Made in France

Le made in France : un facteur de développement pour les entreprises ?

19/07/2018

Depuis quelques années, le made in France fait vendre. Il doit son succès à une certaine forme de patriotisme auquel les consommateurs et consommatrices sont de plus en plus sensibles. Garant d’un savoir-faire local et d’une meilleure qualité, il est devenu une marque de fabrique que les entreprises françaises sont nombreuses à promouvoir. En tant que premier réseau de centres d’affaires en France, BURO Club s’inscrit dans cette lignée en proposant à ses adhérents et adhérentes une qualité de service à la française. Par ailleurs, c’est pour accompagner ce type de démarche que les services de domiciliation mis en place par le réseau proposent aux entreprises 46 adresses aux quatre coins de la France pour établir leur siège social. En attendant de vous retrouver sur son espace de location de bureau virtuel, Domiciliation BURO vous révèle ici tous les enjeux d’un marché lucratif en passe de devenir un levier économique majeur pour la France.

Pourquoi le made in France plait-il autant ?

Ces cinq dernières années, l’intérêt pour le made in France n’a cessé d’augmenter. La production française repart, surtout dans le domaine du textile. Ce dernier a su exploiter ce gisement brut pour remettre le concept au goût du jour. Synonyme à présent de qualité, il est devenu un argument de vente de premier choix. Si le made in France plait autant, c’est parce qu’il est parvenu à se positionner sur un marché très concurrentiel grâce à quelques arguments chocs :

  • Il utilise un savoir-faire unique et parfaitement maitrisé.
  • Il permet à la clientèle de mieux connaître l’origine du produit qu’elle consomme et de s’assurer que les conditions de fabrication soient conformes aux normes sociales européennes.
  • Il crée de l’emploi en France et booste l’économie.
  • Il correspond à une nouvelle philosophie de vie qui se traduit par une volonté de consommer moins mais mieux. Mais aussi de trouver une alternative à la production de masse importée des pays étrangers.
  • Il réduit nettement les dépenses énergétiques liées à l’importation. Il impacte donc moins l’environnement.

Sur le papier, le made in France a tout pour plaire. Pourtant, dans les faits, il est encore loin d’avoir gagné la bataille de la mondialisation.

Le made in France, une utopie ?

En près de 70 ans, les parts de marché du made in France ont chuté de presque 20%. Globalement, on reproche aux fabricants un manque de productivité et l’application de tarifs moins avantageux que ceux de la concurrence étrangère. Si les produits français sont moins prisés aujourd’hui que dans les années 50, c’est aussi à cause des effets de la mondialisation et de l’importation en croissance constante. Actuellement, en France, un produit consommé sur trois vient de l’étranger. Pourtant l’idée du 100% made in France séduit les Français et les Françaises. Un sur deux déclare privilégier les produits made in France plutôt que d’autres, issus de l’importation. De plus, les consommateurs et consommatrices se disent majoritairement prêts à payer un produit 10% plus cher à condition qu’il soit totalement fabriqué en France.

Si la population française consommait davantage local, les effets sur l’emploi et l’économie du pays seraient immédiats et nettement positifs. La Fédération Indépendante du Made in France (FIMIF), qui a réalisé une étude très intéressante sur le sujet, révèle que le made in France aurait un effet démultiplicateur sur l’emploi. Mais cette prise de conscience ne suffit pas. Le pays doit désormais défendre davantage ses intérêts afin de donner plus de sens à ses achats. Trop vite enterré, le made in France ne s’annonce pas vaincu et compte bien poursuivre sa conquête.

Des success stories érigées en modèle

Tous les secteurs sont visés par le made in France : de la gastronomie au textile en passant par la technologie et les industries de pointe. Les exemples de réussite sont nombreux et certains, érigés en modèle de réussite, ont de quoi faire rêver les entrepreneurs de demain. Les marques comme La Camif (spécialisée dans l’ameublement durable), Le Slip Français (issue de l’industrie textile) ou Repetto (fabricant de chaussures de danse) sont parvenues à s’imposer en faisant la différence. Leur succès est le symbole même du savoir-faire à la française et constitue la preuve que le made in France mérite sa place de leader.

Le site Madine-France répertorie quant à lui toutes les marques et entreprises françaises par catégorie afin d’accompagner les consommateurs et consommatrices dans leurs achats locaux et solidaires. D’autres initiatives, comme la rue éphémère made in France à Paris, tendent à sensibiliser toujours plus les Français à ces questions. Retrouvez à ce propos l’article de BURO Club, premier réseau de location de bureaux en France, qui soutient aussi les entreprises françaises à Paris et dans tout le pays.